Une enfant du Val d’Hérens. La proximité avec la Nature. Une femme du monde. Un souhait. Le souhait de venir en aide. De tendre la main. De réveiller quelque chose d’enfoui. Une jardinière de graines…

2004. Une étape. L’obtention de ma licence en psychologie à l’Université de Lausanne. Des connaissances intellectuelles. Un cerveau plein. Mais la douleur d’une incomplétude. Le besoin de voir plus loin. D’élargir le corset. Voyages. J’ai laissé la vie me transformer, me bousculant souvent, m’allégeant parfois et me nourrissant toujours.

Dans ma pratique, j’ai touché divers âges. Enfance et adolescence au Centre de Thérapie et Développement de l’Enfant et Adolescent, Sion (CDTEA). Gériatrie et psychogériatrie à la Résidence les Tilleuls, Genève. Je me suis aussi immergée dans différents milieux. Domaine des addictions à la Villa Flora, Sierre. Psychologie d’urgence par le biais du 144. Mais le besoin d’aller encore plus loin. Génocides. Rwanda. 2 ans de volontariat parmi une population traumatisée. Toucher à l’inimaginable. Le bout du bout. Percuter le fond. Déconstruction. Et en même temps, assister au Pardon. Alors rebondir. Force de vie. Souffle de vie. Reconstruction. Puis j’ai continué mon chemin. Troubles psychiatriques au sein de la Fondation Domus, Ardon. Handicaps dus à des lésions cérébrales au sein des Foyers du Valais de Cœur, Sion.

Une prise de conscience importante : comprendre la raison d’être dans ma famille du « syndrome du St-Bernard ». Comprendre le pourquoi de cette envie d’aider, afin de définir comment le faire de manière juste. Déposer le tonneau pour un temps. Continuer à rencontrer mes parts lumineuses et mes parts sombres. Passer par le corps. S’aider. Céder. Ecouter et entendre ses messages. Plonger. Ouvrir une brèche. Panser. Soigner. S’aimer soi-même pour aimer l’autre. Bienveillance. Un lien de cœur. D’humanité. A l’Humanité. Dignité. Ralentir. S’arrêter. Méditer. Laisser la place à ce qui doit émerger. S’offrir à la lumière, à la foi, à quelque chose de plus grand. Une ouverture de cœur. Un hymne à la vie.

La présence du monde végétal. 2015-2018. L'école des Plantes Médicinales, Evolène. Un univers qui me touche. Etudiante. Le monde de l'herboristerie. Une aide précieuse pour s’incarner. Etre ici. Maintenant. Accepter la souffrance inhérente à notre existence. Laisser couler. Circuler. Ne rien garder. Les plantes. Un cadeau. Une médecine pour qui sait les utiliser. Un baume pour traverser.

Fin 2016. Une rencontre. Metatronic Healing®. Une méthode de soin énergétique. Lumière. Un chemin puissant pour prendre soin de soi profondément, et par là-même, de son entourage. Ainsi, j'ai continué à me former en cette approche, à recevoir et à pratiquer à titre personnelle. Jour après jour, les choses ont bougé, se sont transformées dans ma propre vie et celle de mes proches. Parfois lentement. Parfois soudainement. Début 2019, une évidence. Élargir ma palette d'accompagnement et proposer aussi des séances de guérison métatronique. J'ai alors complété mon cursus et j'ai obtenu le titre de praticienne en Metatronic Healing®. Une joie !

Ainsi, un lent cheminement qui commence par la tête, puis réveille le corps, touche le cœur et plonge dans les profondeurs de l’âme. Un travail vers Moi, pour mieux revenir vers Toi. Entièreté. Intégrité. Une rencontre de personne à personne. De lumière à lumière. Réveiller. Avancer ensemble. Faire confiance. Créer une passerelle. A chaque rencontre, son essence. A chaque rencontre, sa surprise. Laisser la place au mystère… Accoucher la lumière… Et l’envie inhérente d’aller toujours plus loin !

Aline Battiaz, chemin des Pins 16, 1971 Grimisuat                                                                                                                +41 79 775 87 25 / croquetavie@croquetavie.ch